Les forêts au Gabon abritent 95 000 éléphants

Par Laetitia Lago Dregnounou – Africa News

Après des années de recherches, les enquêtes menées dans les forêts du Gabon ont révélé la présence de 95 000 éléphants.

Les estimations précédentes situaient la population entre 50 000 et 60 000 pachydermes soit environ 60 % des éléphants de forêt africaines restants dans le monde. La Wildlife Conservation Society a participé à ce travail de recherche.

Ils se rencontrent en petits groupes, ils peuvent être assez discrets et silencieux dans la forêt pour un si grand mammifère terrestre. Même en marchant dans la forêt, il est très difficile de voir les éléphants de forêt, explique Emma Stoke de WCS. Dans les forêts du Gabon, les chercheurs ont passé des années à collecter les excréments des animaux.

Ils en ont eu recours à l’analyse ADN de milliers d’échantillons afin de déterminer le nombre d’éléphants individuels dans chaque parcelle de terrain examinée. Ces gros mammifères très discrets s’exposent très peu sans doute en raison du braconnage.

Les éléphants ont un excellent sens de l’odorat. Et ils auront vent de vous, certainement si le vent souffle dans la bonne direction, bien avant que vous ayez la moindre idée de leur présence. Dans les zones où ils ont subi la pression du braconnage, ils développent aussi une sorte de peur saine, je suppose, des humains reconnaît-elle.

Si le nombre d’éléphants de forêt au Gabon a augmenté de 50 % depuis le dernier recensement des années 1990, c’est parce que le pays a investi dans la sensibilisation de la population aux avantages de la préservation de la forêt selon Lee White ministre gabonais des Forêts. La lutte contre le changement climatique a permis au Gabon, pays d’Afrique centrale, de devenir le principal bastion de l’éléphant de forêt au monde.

Parce que leur ivoire est si précieux pour ces groupes criminels, nous avons fait beaucoup de travail pour éduquer les gens sur le statut protégé des éléphants, et ainsi, les Gabonais ont tendance à respecter les éléphants et à ne pas les tuer souligne-t-il.

Ce rapport, mené par les parcs nationaux du Gabon et la Wildlife Conservation Society de New York, vient d’être publié dans la revue Global Ecology and Conservation.

Selon l’union internationale pour la conservation de la nature, plus de 80 % de la population mondiale des éléphants a disparu depuis 1984, la majorité de ces pertes ont eu lieu au cours des neuf années entre 2002 et 2011.

https://fr.africanews.com/2021/11/18/les-forets-au-gabon-abritent-95-000-elephants/