AFRIQUE : l’ivoire, qu’il soit légal ou illégal ne sera plus vendu en Europe

Par Boris Ngounou – Afrik21

La Commission de l’Union européenne est en train de consulter l’opinion publique sur le projet de mesures visant à interdire le commerce de l’ivoire sur son sol. Dans sa stratégie en faveur de la biodiversité, l’Europe entend contribuer indirectement à la préservation des éléphants d’Afrique. Car 20 000 d’entre eux meurent chaque année pour leur ivoire.

L’étau se resserre au tour des chasseurs d’éléphants africains. L’ivoire qu’ils extraient des éléphants après abattage n’aura bientôt plus de possibilités d’être vendu au sein de l’Union européenne (UE). Car la Commission européenne propose de nouvelles mesures d’interdiction du commerce d’ivoire sur son sol. Après sa présentation aux États membres et aux parties prenantes, le projet de règlement est à présent ouvert à l’avis final du public, et ce jusqu’au 26 février 2021. C’est après cette étape qu’interviendra son adoption définitive par la Commission.

Ledit projet interdit le commerce de l’ivoire, à l’exception des instruments de musique et des antiquités acquises légalement avant 1975, et dont la commercialisation ne sera possible qu’avec un permis. Ce projet de règlement simplifie les règles et facilite le travail des services répressifs, afin de veiller à ce que le commerce très limité restant licite dans l’UE ne contribue pas au braconnage ou au trafic illégal. « Des milliers d’éléphants sont tués chaque année pour leur ivoire. C’est inacceptable. Le commerce illégal de l’ivoire est un problème international et nous sommes déterminés à montrer l’exemple et à jouer notre rôle dans la résolution de ce problème mondial. Et cette proposition de règles plus strictes présentée reflète cette ambition » explique Virginijus Sinkevičius, commissaire chargé de l’environnement, des océans et de la pêche auprès de la Commission européenne.

Un éléphant africain est tué toutes les 26 minutes

Selon l’Ifaw, une ONG internationale qui milite depuis une dizaine d’années pour restreindre le commerce de l’ivoire en Europe, ce continent est la troisième plus importante destination du trafic d’animaux sauvages. Plus de 2 tonnes d’ivoire illégal y ont été saisies en 2016. Cet ivoire provient principalement d’Afrique où selon la même source, un éléphant est tué toutes les 26 minutes pour ses défenses. Ce qui représente un total de 20 000 éléphants massacrés chaque année par les braconniers.

Les nouvelles mesures anti-commerce d’ivoire que propose l’UE interviennent dans le cadre de sa stratégie en faveur de la préservation de la biodiversité. Elles devront certainement prospérer, car en mai 2018, plus de 90 membres du Parlement européen ont demandé une interdiction totale de l’importation et du commerce de l’ivoire dans l’UE. Une consultation publique, lancée par la Commission européenne, a montré que plus de 90 % des 90 000 personnes interrogées étaient en faveur de l’interdiction du commerce de l’ivoire au sein l’UE.

https://www.afrik21.africa/afrique-livoire-quil-soit-legal-ou-illegal-ne-sera-plus-vendu-en-europe/embed/#?secret=3bBzc6E4cE